L'actualité de Maisons Vesta

Pour connaître notre actualité et celle de la construction de maisons en Lorraine

La pompe à chaleur : tour d'horizon

La pompe à chaleur : tour d'horizon

Les pompes à chaleur ont le vent en poupe ! Car c'est l'équipement idéal pour réaliser des économies d'énergie et de budget tout en préservant l'environnement. Mais les choisir et les installer n'est pas forcément simple : il existe autant de versions que d'énergies et d'utilisations, et la mise en œuvre peut tourner au casse-tête. Comment et pourquoi choisir telle ou telle PAC ? Combien cela vous coûtera-t-il ? De la technologie au prix de la pose en passant par les avantages et les inconvénients ou le financement, nous vous disons tout.

Les différentes pompes à chaleur (PAC)

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur ou PAC ? Comme son nom l'indique, cet équipement « pompe » la chaleur (ou la fraîcheur) pour l'augmenter et la redistribuer dans le logement. Un concept écologique, puisque le prélèvement de cette énergie gratuite se fait dans l'air environnant, le sol ou dans l'eau des nappes phréatiques, chauffés par le soleil ou naturellement rafraîchis. Elle est ensuite injectée dans un système de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire ou de climatisation pour transformation avant distribution.

La pompe à chaleur sera jugée d'autant plus performante que la différence de température entre l'entrée et la sortie, sera importante. Dans un premier temps, avant achat et installation, le Coefficient de performance ou COP vous donnera une bonne idée de son efficacité.

Il existe plusieurs sources de chaleur ou de fraîcheur possibles et donc logiquement, plusieurs types de PAC. Les plus courantes sont les aérothermiques (air-air, air-eau) et les géothermiques (sol-air ou sol-sol, sol-eau) : la version hydrothermique reste contraignante, car elle exige beaucoup de travaux pour être mise en place et pouvoir capter au niveau de la nappe phréatique.

 

Des avantages et des inconvénients

La pompe aérothermique, par exemple, est la plus simple à mettre en œuvre : installée à l’intérieur ou à l’extérieur, elle nécessite peu de place.

Captant l'énergie dans l'air, la PAC, dans sa version air-eau, vous permet alors d'alimenter un ballon d’eau chaude sanitaire ou une chaudière, des radiateurs, des planchers chauffants (sa déclinaison air-air peut aussi climatiser la maison durant l'été)...

Néanmoins, elle peut se montrer insuffisante si vous êtes exposés à des températures négatives. La pompe doit être alors complétée par un autre système, une chaudière ou un chauffage d’appoint, si elle n'en intègre pas déjà un à déclenchement automatique. Mais ce n'est pas une généralité.

En termes de budget, il faudra compter entre 5 000 à 8 000 € pour une PAC air-air, et entre 6 300 à 12 800 € pour la version air-eau. Attention tout de même à ne pas se laisser tenter par une entrée de gamme : ce sont souvent les modèles les plus bruyants.

Pour sa part, la PAC géothermique va demander un peu plus d'effort pour sa mise en œuvre : il faut en effet enterrer les capteurs, ce qui nécessite des travaux assez lourds.

Une fois en place, elle pourra elle aussi capter la chaleur ou la fraîcheur mais cette fois-ci dans le sol. Elle alimentera ensuite votre plancher chauffant, vos radiateurs, et participera à la production d’eau chaude sanitaire ou encore à votre climatisation.

Son coût initial peut être plus élevé que celui de la pompe aérothermique : entre 5 000 à 8 000€ pour la version sol/air ou sol/sol, et entre 8 000 à 12 000€ pour la déclinaison sol/eau.

 

Des aides et des économies

Aérothermique, géothermique...  quel que soit votre choix, visez en tout cas, le modèle le plus performant. A vos économies et à la protection de l'environnement, vous ajouterez ainsi efficacité et aussi aides de l'Etat, de certains organismes, voire des fournisseurs d’énergie. Ce qui peut représenter la moitié, si ce n'est plus (en fonction de vos revenus), du coût total de l'opération dans le cas de la géothermie par exemple, via différentes aides. Si vous installez plutôt un modèle air-eau, pensez alors au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE).

Vous trouvez ce genre de projet complexe ? Alors n'hésitez pas à vous faire accompagnés par un chauffagiste professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (qualification RGE). Il vous aidera à choisir le système correspondant à vos besoins et à déterminer la puissance idéale de votre pompe à chaleur. Il réalisera également une étude de faisabilité et évaluera pour vous, le montant des travaux. Le moment venu, il procédera enfin à l'installation et à la mise en œuvre de l'équipement dans les règles de l'art. De la qualité de sa prestation, dépendront ensuite vos économies !

Comptez tout de même entre 900 et 3 500 € HT pour la pose d’une pompe à chaleur air-air, ou entre 1 500 et 2 250 € pour une version sol-sol.

Un projet de construction ? Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions, n'hésitez pas à nous contacter ! 

 

Partager cette info :

Egalement dans l'actualité de Maisons Vesta

Préfabriqué en bois, traditionnel : que choisir ?

Préfabriqué en bois, traditionnel : que choisir ?

Vous souhaitez faire construire votre future maison, mais vous ne savez quel mode de construction privilégier. Le préfabriqué a émergé ces dernières années, mettant en avant de nombreux avantages par rapport aux constructions à base de brique ou de parpaing. Qu'en est-il sur le terrain ? Du prix d'achat à la revente, voici ce qu'il faut retenir.

Lire la suite...

Comment économiser en isolant ?

Comment économiser en isolant ?

Pour faire des économies d'énergie, il faut une maison performante. Selon la Réglementation Thermique 2012 appliquée à la construction, cela signifie que votre habitation ne doit consommer qu'entre 40 et 65 kwh par mètre carré, et ce sur toute une année. Comment faire ? Vous concentrer sur l'isolation de manière globale

Lire la suite...